Le Matterhorn ça Valais le coup

Matterhorn

Dernière tomme de ce #ValaisTrip et oui on continue avec les cheesy jeux de mots… direction la ville de Zermatt où le fromage et les francs suisses coulent à flot !

A Zermatt, il y a la rue principale où se succèdent bijouteries, horlogeries, marques d’outdoor et de sport branchouilles (et hors de prix) puis une seconde longue rue qui rassemble l’essentiel des cafés et restaurants… Entre les deux, on trouve également la rue historique avec vieux chalets en bois montés sur des piles de pierres (pour éviter que les rats n’accèdent au foyer…OK!)
Tout est parfait, chaque chose est à sa place mais le parcours est tellement bien étudié qu’il en devient vite ennuyeux…
Une ville « Ikeanisée » où tout est policé, rangé par univers et savamment réfléchi pour provoquer l’envie et l’achat compulsif. Oh dear, j’arrête là le cours de marketing mais clairement je n’ai pas été charmée par la ville : rationnelle, ponctuelle, organisée, prévisible… Zermatt est mon antithèse résumée !

Matterhorn

Mont Cervin ou Matterhorn

Cela dit, je ne vais pas jouer la rabat-joie ou cracher dans la fondue, le cadre est magnifique et il suffit de lever un peu les yeux pour en prendre plein la vue avec le Mont Cervin ou Matterhorn en VO.

Même si vous ne vous êtes jamais rendu en Suisse, vous avez forcément aperçu cette montagne pyramidale quelque part : Ricola, muesli Alpen, montres suisses Matterhorn ou Toblerone (ouais, ouais avec ce dernier exemple je suis certaine que vous visionnez!) … L’image est utilisée et détournée à gogo par pleins de marques.
Le Mattherhorn c’est un peu la star des montagnes, la reine du podium, que dis-je le top model des Alpes !
La belle est italo-suisse et niveau mensuration elle culmine à 4 478 mètres d’altitude… Autant dire que le challenge est de taille et peut même s’avérer fatal : berceau de l’alpinisme, plusieurs n’ont pas eu droit à une seconde chance pour conquérir son beau mais redoutable sommet.
Et si certains veulent faire les kékés pour attirer son intérêt, rien de mieux que le Kickbike ou trottinette sportive pour dévaler les généreuses courbes de la piste de Tuftern, la voisine du Mont Cervin ! Ouais on connait le coup classique du « je drague la copine » !

Ah le kickbike…cela reste une aventure à elle seule ! De mon point de vue, rien ne vaut un bon vieux VTT mais c’était sympa de tester autre chose et encore plus de voir le retour des « bl-héros » jusqu’au restaurant… ou quand le Kickbiking se transforme en « Kickenaleplus » et que les camarades mâles loupent le resto trop occupés à faire la course jusqu’en bas. Je ne parle pas un mot d’allemand mais bizarrement j’ai retenu le nom du restaurant sans problème : le Rield !

Super restaurant d’ailleurs avec un accueil aussi chaleureux et réconfortant que la soupe au potiron, la tartine de cheeeeeese ou la tarte rhubarbe maison … avec vue digesto-contemplative sur le Matterhorn s’il vous plaît !

La pyramide glacée est restée dans les nuages mais qu’importe ça Valais vraiment le coup !

Laisser un commentaire