Road trip à travers la Tasmanie. Étape 1 : Péninsule de Tasman

Road trip à travers la Tasmanie

Nous entrons dans notre deuxième mois en Australie. Ce pays nous a accueillis dans sa ville reculée de Perth, dans les territoires de l’Ouest. De là, nous avons fait un roadtrip de 3 semaines à Melbourne, où nous avons passé une excellente semaine. Mais il est temps de reprendre la route, même s’il faudrait d’abord voler. Cet article relate la première étape de nôtre Road trip en Tasmanie en vanen partant de Hobart et en visitant la ville historique de Richmond, la péninsule de Tasman avec ses incroyables falaises, le pénitencier de Port Arthur où s’est produit un événement tragique dont tous les Australiens se souviennent et quelques autres surprises.

Voici les principales données :

Point de départ: Hobart
Point final: Baie de Mayfield
km total: 255km

La journée a commencé tôt, à 5 heures du matin le réveil a sonné, une demi-heure plus tard nous étions en route pour l’aéroport de Melbourne. Écouteurs, musique, monter dans un avion, faire une sieste, entendre un enfant pleurer, atterrir en Tasmanie. A 10h du matin nous avions déjà notre van, prêt à faire le tour de cette île en une semaine.

Notre première destination était Richmondla raison en était une : son pont. Il date de 1825 et, même si cela peut sembler une date peu impressionnante (il y a probablement des bâtiments plus anciens dans votre ville), c’est le plus ancien pont de pierre de toute l’Australie. Les canetons qui vivent ici vous accueilleront avec une chorégraphie élaborée et quelques charlatans.

Road trip à travers la Tasmanie

Pont de Richmond

Au sud de Hobart, la capitale de la Tasmanie, se trouve le Péninsule de Tasman, que nous visitons ci-dessous. Le long de la route qui longe son versant oriental, nous nous arrêtons à Chaussée pavéeoù la nature a modelé la roche à sa guise, la laissant comme un immense sol carrelé, géométriquement découpé et assemblé.

Chaussée pavée

Plus tard, nous avons visité dans la même région le Arche de Tasmanie, une immense arche creusée par la force de la mer dans la roche. La La cuisine du diable qui est une immense et profonde entaille dans la falaise et où il fait peur de se pencher et un trou de soufflage dans lequel les vagues se brisent après avoir traversé des grottes et explosent vers le haut (surtout quand la marée est forte).

Évent de cuisine du diable Tasman Arch

La ville de PortArthur cache une surprise : le Pénitencier, l’un des sites du patrimoine historique les plus importants d’Australie, construit au début du XIXe siècle et la destination de nombreux condamnés des îles britanniques. Bien que le prix pour entrer soit trop élevé (39 $) et que nous nous contentions de le voir de côté. Plus d’informations.

Cet endroit est tristement célèbre aussi pour le abattage qui a eu lieu les 28 et 29 avril 1996 lorsque Martin John Bryant, un homme de 28 ans de Hobart, a tué 35 personnes et en a blessé 23 autres lors d’une fusillade en voiture. Très lourd, surtout à cause du « peu » d’importance que le fait avait : comme tout ce qui se passe dans le Land Down Under, il semble que cela importe peu au reste du monde « réel ». Celui de Port Arthur a été l’un des événements les plus tragiques de l’histoire récente de l’Australie avec un nombre considérable de victimes, sachant qu’il n’y a eu « qu’un » meurtrier.

La journée était nuageuse et il y avait un vent terrifiant, il a déplacé notre van d’un côté à l’autre de la route et c’était difficile à contrôler… mais là où le vent a vraiment frappé, c’était dans le Grotte Remarquable. En fait, là où c’était perceptible, c’était dans le point de vue à côté du parking (Belvédère de la baie de Maingon), d’où l’on aperçoit au loin quelques tours naturelles rappelant un paysage du Seigneur des Anneaux. De là, un chemin descend quelques escaliers jusqu’à la grotte, où il traverse l’eau de l’océan jusqu’à une plage secrète. Un dernier.

Road trip à travers la Tasmanie

Remarquable Grotte Maingon Bay Belvédère

La première sensation en conduisant à travers la Tasmanie a été de ne pas être en Australie, les paysages verdoyants, les collines pleines de prairies et de moutons, l’humidité, la fraîcheur… tout cela nous a transporté chez sa voisine la Nouvelle-Zélande, et plus précisément dans la péninsule de Coromandel . Cependant, il ne nous a pas fallu longtemps pour revenir à la réalité et comprendre définitivement que nous étions toujours en Australie. Et on vous explique pourquoi.

Après cette dernière visite, nous avons continué vers le nord et laissé la péninsule de Tasman derrière nous, notre destination était un camping dans une baie, nous avons donc entré l’adresse dans Google Maps et suivi ses conseils. ERREUR! Ne vous fiez pas toujours à ce que dit Google Maps ! Il nous a mis sur une route de terre et de cailloux, avec de la boue, des flaques d’eau et plein de nids de poule ! Il s’appelle le Chemin Wielangta. Mais attention, vous ne pouvez pas non plus faire confiance aux Australiens ! A quelques mètres du début de cette route nous avons arrêté une voiture qui venait de devant pour demander si elle était toujours dans ce mauvais état. Réponse : « les gars ne vous inquiétez pas, ça ira mieux plus tard, c’est le pire tronçon ». Mentir! Étaient 20 km qui nous ont pris une heure pour couvrir, sans couverture et sans âme qui y circulait. Le chemin va dans la forêt de Wielangta et non, nous ne le recommandons pas.

Même s’il faut être juste, le gars nous a dit que lorsqu’on trouverait un détour devant, il faudrait prendre la route vers Plage de printemps et ici il avait raison. L’itinéraire traverse de beaux paysages à côté de la côte, parsemés de fermes, de wallaby occasionnels et de belles plages (même par mauvais temps). De plus, nous avons finalement vu la lumière au bout du tunnel et la terre est soudainement devenue de l’asphalte, coïncidant avec des urbanisations très cool.

Il était temps de mettre le cinquième et d’arriver à l’heure à Aire de conservation de Mayfield Bay pour obtenir l’un des derniers sites (gratuit, avec don recommandé).

Laisser un commentaire