Road trip à travers la Tasmanie. Etape 2 : Parc National de Freycinet

Road trip à travers la Tasmanie.  Etape 2 : Parc National de Freycinet

Dans cet article, nous vous expliquons deuxième étape de nôtre Road trip en Tasmanie en van. La première étape nous a amené à découvrir la péninsule de Tasman, ce deuxième jour nous avons visité la Parc national de Freycinet avec ses promenades, baies, rochers et belvédères.

La lumière d’un lever de soleil imposant nous a réveillés à 7h du matin, le ciel dégagé et la température clémente… ça va être une belle journée ! Et c’est ainsi que nous avons continué le long de la côte est de la Tasmanie, visitant des lieux magiques et faisant quelques promenades occasionnelles, pour finir dans un magnifique camping à quelques mètres d’une plage de la région de Bay of Fires. Mais nous vous en dirons plus sur tout cela…

Voici les principales données :

Point de départ: Baie de Mayfield
Point final: Camping Plage Jeanneret
km total: 230km

Nous nous sommes levés tôt pour prendre la route au plus vite, mais notre estomac s’y est habitué et, si nous ne prenons pas un bon café du matin, nous ne sommes pas une personne. Donc quelques km après le début de la marche nous faisons notre premier arrêt technique à cygne.

Bien qu’avant, toujours les yeux troubles, nous étions surpris par le pont Pont épineux. Et je dis que nous avons été surpris parce que nous ne connaissions même pas son existence, mais nous avons vu une rangée de pierres verticales à notre gauche et nous n’avons pas pu nous empêcher de nous demander ce qu’est ce pont qui ressemble à quelque chose du Seigneur des Anneaux ? Il a été construit par des forçats en 1843 (comme presque tous les ouvrages civils de l’époque)

Vieux pont épineux

La deuxième surprise de la journée n’a pas été construite par des bagnards et ne peut être considérée comme un site historique. Il s’agit du point de vue dans Le coin du diable, qui surplombe un champ de vignes (le vin est une affaire sérieuse ici) avec la côte en arrière-plan. Mais ce n’est pas n’importe lequel, comme ceux qui bordent la route, c’est une plate-forme cubique noire à travers laquelle vous pouvez gravir plusieurs niveaux et choisir quelle est votre meilleure vue.

Mais l’objectif de la journée n’était autre que la Parc national de Freycinet. Elle couvre la majeure partie de la péninsule du même nom, et pour vous donner une idée, si la Tasmanie était une tasse, on parlerait de son anse. Ici, vous pouvez passer une journée (ou plusieurs !) à explorer ses charmes, parmi lesquels de puissantes montagnes de granit, des plages douces aux eaux cristallines et au sable blanc, des forêts et une riche population d’oiseaux.

Comme dans de nombreux parcs nationaux de Tasmanie, l’entrée est payante : 24 $ par voiture pour un maximum de 4 personnes. Pour payer, vous devrez vous rendre au centre d’information et le faire au comptoir ou à la caisse, même si nous vous recommandons d’entrer et de demander des informations, ils sont très gentils.

Les visites que nous avons faites dans le Parc National de Freycinet ont été les suivantes :

– On va d’abord au Belvédère de Wineglass Bay, d’où l’on a des vues impressionnantes sur cette baie (la plus célèbre du parc) et Coles Bay, d’un point de vue à mi-chemin. Le parcours monte, même s’il est facile, il nous a fallu au total 1h20 aller-retour. Le trekking peut se poursuivre vers Wineglass Beach et le circuit Hazards Beach (4-5 heures), parmi les 60 meilleurs itinéraires courts de Tasmanie.

– En revenant par la route qui traverse le parc national, on s’arrête au Baie de lune de mielà quelques mètres du parking et avec une jolie plage fraîche encastrée dans une petite baie de rochers.

– De l’autre côté de cette presqu’île on atteint le Baie endormie, bien que pour arriver ici, il faut marcher un peu plus loin et descendre quelques marches (un total d’environ 10 minutes pour descendre). Le prix n’est pas trop spectaculaire, vous pouvez donc faire comme une fille de Hong Kong que nous avons vue debout à seulement 200 mètres de la ligne d’arrivée, elle s’est fatiguée et a décidé de ne pas aller plus loin.

– Le prochain arrêt était le Phare du Cap Tourville, au sommet d’une falaise. Il y a un sentier de 15 minutes qui fait le tour du phare et offre une vue imprenable sur l’océan. C’est un bon endroit pour observer les baleines, même si ce n’est pas la saison et qu’il faut se contenter d’un beau wallabi.

– La dernière visite au parc national était la Plages conviviales, où si vous voulez vous pouvez camper. Le sable de cette plage est brutalement blanc et, le plus curieux, c’est qu’il se plaint si on glisse dessus avec le pied… Le sable bavard !

→ Pour plus d’informations sur les possibilités de camping dans le parc national, les autres sentiers, les points de vue, les cartes, etc. visitez le site officiel du Parc National de Freycinet

Vues depuis le belvédère de Wineglass Bay Little Bay of Honeymoon Bay Sleepy Bay Road to Cape Tourville Lighthouse Friendly Beaches Beach

L’un des endroits les plus cool de la journée se trouve dans Bicheno. La ville est assez belle, mais il y a un endroit à ne pas manquer : le trou de soufflage, que celui-ci crache vraiment de l’eau vers le ciel (pas comme celui de la veille). Attention à ne pas trop s’approcher pour ne pas être trempé de la tête aux pieds, comme cela est arrivé à un touriste qui voulait prendre la photo en gros plan.

L’évent de Bicheno

À Saint Helens, nous prenons le détour vers la Bay of Fires, où se trouvent plusieurs campings gratuits à côté de la plage. Nous restons dans le Camping Plage Jeanneret et on termine la journée en dégustant une bière (la moins chère du supermarché, qui coûte plus de 2AUS !) et une couverture en regardant pêcher les mouettes.

Laisser un commentaire